Connecting Ideas | Strengthening Capacity | Innovation Solutions

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour les dernières nouvelles sur
COVID-19
Visitez www.who.int

Obtenez des conseils opportuns et des messages axés sur les solutions par notre équipe d'experts.
Regardez des vidéos éducatives sur COVID-19 via YouTube
Cette initiative est parrainée par le Fonds de solidarité islamique pour le développement (ISFD)

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Repenser la collecte des factures utilitaires

La distanciation sociale / physique a un impact positif sur le contrôle de la propagation du coronavirus. C'est pourquoi le Rwanda et l'Afrique du Sud ont déclaré un confinement national total. Contrebalançant cet effort, certains services publics d'eau et d'électricité en Afrique violent les mesures de distanciation sociale / physique dans leurs activités quotidiennes. Certains de ces services publics collectent les factures mensuelles via les centres de recouvrement des factures. Les clients se rendent dans les centres en utilisant les transports en commun pour payer leurs factures. De plus, les centres peuvent être peu nombreux et desservir un grand nombre de clients par centre, ce qui entraîne de longues files d'attente pour payer les factures. Voyager sur de longues distances en utilisant les transports en commun et attendre longtemps en ligne enfreint les règles de distanciation sociale / physique pour contrôler la propagation du virus.

Pour étayer ce point, nous prenons un cas rapporté par un média local concernant le paiement de la facture d'électricité dans l'une des villes du nord de l'Éthiopie. La photo ci-dessous, prise depuis l'écran d'une chaîne de télévision locale, montre des gens dans une file attendant de payer leurs factures d'électricité sans observer la distance physique recommandée entre eux.

Le personnel des médias a interviewé certaines personnes et la réponse reflétait leur inquiétude d'être victime de la propagation de la maladie en raison du non-respect des critères de distanciation sociale / physique dans l’attente du paiement de leur factures.

Le Centre des Objectifs du Développement Durable pour l’Afrique (CODD/A) partage l'inquiétude de ces personnes et d'autres qui ont un problème similaire dans toutes les villes africaines et recommandent ce qui suit :

  1. décentraliser le recouvrement des factures en augmentant le nombre de centres de recouvrement en tenant compte de la proximité de ces centres avec la majorité des clients ;
  2. organiser le paiement des factures par le biais des banques et autres institutions financières en sélectionnant les banques qui ont de nombreuses succursales et une large couverture géographique dans les villes ;
  3. si les mesures correctives ci-dessus doivent prendre du temps, suspendre le recouvrement des factures de services publics jusqu'à ce que la situation redevienne normale ; et
  4. organiser une facilité de découvert avec les banques pour surmonter les pénuries de trésorerie des services publics.

 

Find us M. Peace Plaza, 8th Floor, Tower C | KN 4 Avenue, Nyarugenge, Kigali