Connecting Ideas | Strengthening Capacity | Innovation Solutions

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour les dernières nouvelles sur
COVID-19
Visitez www.who.int

Obtenez des conseils opportuns et des messages axés sur les solutions par notre équipe d'experts.
Regardez des vidéos éducatives sur COVID-19 via YouTube
Cette initiative est parrainée par le Fonds de solidarité islamique pour le développement (ISFD)

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Atténuer les effets de COVID-19 sur l'accès aux marchés et l'approvisionnement alimentaire régional
17 Avril, 2020

Alors que la pandémie de COVID-19 prend racine en Afrique, plusieurs pays ont commencé à resserrer les frontières, à restreindre les rassemblements et les mouvements de personnes. Bien que des restrictions soient essentielles pour limiter la propagation du coronavirus (COVID-19), une préoccupation primordiale est la continuité des activités de la chaîne d'approvisionnement alimentaire. Les petits agriculteurs produisent 70 à 80% de la nourriture mondiale. Le système de production et d'approvisionnement alimentaire en Afrique est dominé par la petite agriculture employant plus de 60% de la population. Les restrictions des mouvements face au COVID-19 affectent donc l'accès à la main-d'œuvre, aux intrants (engrais, semences, produits agrochimiques), aux usines de transformation, aux distributeurs, aux détaillants et aux consommateurs, entre autres. Les agriculteurs sont déjà confrontés à une saison de plantation/récolte décourageante résultant d'un accès limité à la main-d'œuvre. De plus, le stockage de produits frais sans être vendus a entraîné des pertes/gaspillages alimentaires et des opportunités de revenus, ce qui rend plus difficile pour les agriculteurs d'assurer un approvisionnement alimentaire continu.

Le Centre des Objectifs du Développement Durable pour l’Afrique (CODD/A) félicite vivement les pays africains qui ont pris des mesures sérieuses, notamment des confinements, pour contenir la propagation du COVID-19 et ceux qui ont pris des dispositions pour faciliter la poursuite des activités agricoles et des marchés alimentaires. Le CODD/A exhorte les gouvernements africains à:

  1. Réduire l'incertitude et renforcer la transparence du marché grâce à une diffusion rapide et fiable des informations à l'aide des plateformes électroniques pour guider les agriculteurs à prendre des décisions de commercialisation et de production opportunes et rationnelles;
  2. s'assurer que les canaux de commercialisation agricole en ligne tels que les applications pour smartphones, les médias sociaux et les sites de commerce électronique sont utilisés et accessibles par les petits exploitants agricoles et qu'ils fournissent des informations adéquates sur les prix, les normes, le temps et les endroits physiques où les biens et les fournitures peuvent être collectés
  3. veiller à ce que les mesures rapides et décisives prises pour limiter la propagation de COVID-19 reconnaissent les activités de la chaîne d'approvisionnement alimentaire comme des biens essentiels;
  4. établir des centres de collecte stratégiques pour l'achat et la vente de produits agricoles; et les gouvernements devraient fournir des équipements de protection aux travailleurs pour leur permettre d'effectuer des tâches urgentes et nécessaires pour maintenir la chaîne d'approvisionnement agricole solide;
  5. persuader les institutions financières, par l'intermédiaire de la Banque centrale, de soutenir les agriculteurs et les entreprises agroalimentaires en supprimant les frais sur leurs prêts en cours, en prolongeant les échéances de paiement ou en injectant des capitaux dans le secteur agricole pour aider les agriculteurs, les entreprises agroalimentaires et leur main d'œuvre à rester à flot.

 

 

Find us M. Peace Plaza, 8th Floor, Tower C | KN 4 Avenue, Nyarugenge, Kigali